Le système circulatoire

Contenu

PETIT RAPPEL DE NOS FONDAMENTAUX

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’organisme a un besoin fondamental et vital d’oxygène et de nutriments pour vivre, se développer, se réparer, épurer les toxines produites… mais aussi se déplacer, s’adapter à son environnement, penser… La circulation sanguine y pourvoit : les voies de transports sont représentées par les vaisseaux sanguins et le sang est l’équivalent du fret.

Le poumon « capte » l’oxygène indispensable au fonctionnement et à la respiratoire cellulaire. C’est l’oxygène qui fournit l’énergie aux cellules par le biais de réactions biochimiques. Les nutriments (glucides, protéines, lipides, vitamines, sels…)  étant apportés par le tube digestif.

A l’image du schéma du chauffage central, le cœur, en tant que pompe, propulse le sang (préalablement oxygéné au niveau du poumon) en direction de tous les organes et tissus  par les artères (l’artère part du cœur). Les artères se ramifiant, comme dans l’installation évoquée,  en gros-moyen-petit calibres, jusqu’aux organes (« radiateurs ») où le sang délivre localement son oxygène et ses nutriments. Puis, retour en sens inverse, par les veines de petit, moyen, gros calibres (la veine retourne au cœur) jusqu'à l’unité cœur-poumon, où le dioxyde de carbone (« gaz brulé ») est évacué.

La zone d’échange entre les artères et les veines les plus distales correspond aux capillaires, domaine de la microcirculation.

Sur ce circuit principal, sont branchés des circuits complémentaires, notamment les reins avec leur fonction de filtre (production d’urine) ; le foie, filtre mais aussi « usine » de transformation des nutriments apportés par le tube digestif ; des « glandes » (thyroïde, surrénales, pancréas…) produisant des hormones qui assurent les réglages et l’équilibre de l’organisme ; des sites de productions cellulaires (du sang et de défense de l’organisme (os, rate…) etc…

La lymphe, elle, est composée des liquides et des protéines demeurent en dehors des artères, des veines et des capillaires (c’est le contenu de la « cloque » lors d’une brûlure cutanée).

2 types de lymphe  sont décrites : celle permettant le passage depuis le tube digestif vers le foie ; celle non digestive remontant par les ganglions lymphatiques jusqu’aux veines au dessus du cœur.

 

EN RÉSUMÉ

  • Du cœur partent les artères vers les tissus : réseau artériel (pathologie artérielle),
  • Des tissus reviennent les veines vers le cœur : réseau veineux (pathologie veineuse),
  • Entre versant artériel et versant veineux, c’est la microcirculation,
  • Réseau lymphatique (pathologie lymphatique).

Tous ces réseaux peuvent être le siège de dysfonctionnements du fait de traumatisme, de maladie ou de processus de vieillissement.